Nanshan et son village de yourtes



Ce jour là, « Troisième frère » a organisé une excursion dans les montagnes qu´il appelle Nanshan (les Monts du Sud) : mini-bus avec chauffeur. Après avoir roulé une soixantaine de kilomètres dans des paysages désertiques et stériles, nous atteignons un péage. Rapidement le paysage se transforme et, aussi curieux que cela puisse paraître, après le désert nous voyons effectivement de verdoyantes montagnes dans lesquelles le mini-bus s´engage.
Arrivés sur un plateau, des yourtes sont en vue. Je m´émerveille, mais on me fait comprendre que la curiosité est ailleurs : en bas dans la vallée...

 
En effet nous découvrons tout un village composé de yourtes disposées le long d´un cours d´eau doublé d´un chemin.

Des rapaces volent au-dessus de nos têtes. Très vite, des enfants accourent sur leur cheval pour voir de près la curiosité que nous formons.


 
D´en haut, nous observons l´activité de ce village inhabituel : fourneaux en plein air, va et vient des cavaliers ou attroupement de chevaux.

 
Nous commençons notre descente. Nous avons préféré descendre à pied pour mieux nous imprégner du cadre.

 
Au fur et à mesure que nous descendons, escortés par les cavaliers, nous découvrons de mieux en mieux le village de pasteurs Kazakhs, quartier d´été de ces nomades qui pratiquent une semi-transhumance.

 
Chaque yourte comporte une ouverture sur le toit, qui fournit la lumière. Cette ouverture est manœuvrée grâce à une perche (pour l´ouverture) ou une corde (pour la fermeture).
Cliquer la photo pour l´agrandir

 

L´inscription sur ce panneau indique «viande à vendre ». C´est donc là la boucherie du village. Il ne reste que quelques boyaux à vendre. Deux moutons attachés seront bientôt mis en vente.

 
Pour faire le thé qui sera servi aux touristes, deux jeunes enfants remplissent une bouilloire avec l´eau du ruisseau.

 
Sur place, je n´avais pas remarqué le manège de ce cow-boy (avec son chapeau). Plus tard, les photos ont révélé qu´il nous avait « pris en main » dès notre arrivée. Nous étions son gibier.

Rien d´étonnant donc à ce que ce soit lui qui nous récupère lorsque nous manifestons notre désir de déjeuner sur place. L´attroupement surveille les négociations.


 
C´est donc dans la tente du cow-boy que nous passerons une bonne partie de l´après midi. Naïvement, nous pensions déjeuner de suite … Le cow-boy a d´abord été chercher une cuisse de mouton quelque part dans le village. La viande a été découpée sous nos yeux. Les meilleurs morceaux enfilés sur des brochettes cuites en plein air. Les os préparés en ragoût. En tout, deux heures d´attente !

Pour faire patienter, on nous sort d´un four, un délicieux pain que nous avons dévoré sur le champ.


 
La sorte de tapis recouvrant la tente est confectionné avec des poils de moutons agglomérés. L´ossature de la yourte est un savant assemblage de bâtons de bois. L´intérieur des yourtes est décoré de tapis colorés. Une estrade en bois isole l´habitation du sol et sert à tour de rôle de salle à manger et de chambre à coucher.

 
HAUT DE PAGE
& AUTEURS : Chantal et Jean-Philippe Date de mise à jour : 14 février 2002 RETOUR ASIE Page précédente  Retour sommaire  Page suivante